Accueil > Bibliography > Bibliography (French) > Du sonore au musical. Cinquante ann√©es de recherches concr√®te (...) > De la machine √ l’oreille. Le paradoxe de la musique concr√®te

Battier, Marc

De la machine √ l’oreille. Le paradoxe de la musique concr√®te

2001

jeudi 10 mai 2007, par Pierre Couprie

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

L’auteur discute des sources de la musique concr√®te. Le po√®te fran√ßais Guillaume Apollinaire a utilis√© le phonographe afin de cr√©er une nouvelle forme de po√©sie sonore, le phonographe √©tait √ l’origine des d√©couvertes de Schaeffer, la "radia" de Filippo Tomasso Marinetti a √©t√© d√©velopp√© afin de cr√©er un art utilisant les sons du monde r√©el. Les instruments √©lectroniques d√©velopp√©s apr√®s le Theremin des ann√©es 20 t√©moignent de la r√©invention de l’instrument de musique. Pierre Schaeffer et Jacques Poullin ont √©t√© les inventeurs de nouveaux appareils √©lectroacoustiques (comme le phoniog√®ne) ; ils sont aussi √ l’origine de la recherche musicale.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0