Accueil > Bibliography > Bibliography (French) > La voix et la machine. La vocalité artificielle dans la musique (...)

Bossis, Bruno

La voix et la machine. La vocalité artificielle dans la musique contemporaine

2005c

Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

L’auteur analyse les caractéristiques de la voix fabriquée et/ou manipulée par la technologie. La première partie contient une histoire des premières expérimentations depuis les appareils parlant du XVIIIe siècle aux premiers studios électroacoustiques dans les années 50 (Paris, Cologne et Milan). La seconde partie explore la synthèse numérique de la voix et les techniques de modélisation. L’auteur analyse deux œuvres : Mortuos Plango, Vivos Voco (1980) de Jonathan Harvey pour bande et Les chants de l’amour (1984) de Gérard Grisey pour 12 voix et bande. Dans la dernière partie, l’auteur explore le rôle de la "vocalité artificielle" dans l’imaginaire des poètes et des compositeurs à travers différents thèmes : la relation entre musique et texte, les notions de rupture et de continuité, le rôle de l’ordinateur et les relations entre le sujet (la voix naturelle) et le portrait (la voix artificielle). Une importante bibliographie complète l’ouvrage.

Table des matières

  1. Le chant de la machine : du rêve à la réalité
    - Premiers balbutiements
    - Une culture de la machine
    - Jusqu’à la musique même
    - L’analogique au-delà de Schaeffer
  2. Vers la dématérialisation numérique
    - La rencontre de la voix et de l’informatique
    - Vocalité artificielle et modélisation
    - Du programme CHANT aux œuvres musicales
  3. De la création à l’imaginaire
    - La voix de la machine, interprète d’un texte
    - Technologie, rupture, continuité
    - Entre figure et défiguration
    - Paradoxes et ambiguïtés
    Conclusion : un continuum généralisé

lundi 13 août 2007, par Pierre Couprie

Toutes les versions de cet article : [English] [français]